Actualités

ATELIER NATIONAL DE VALIDATION DU RAPPORT D’ETUDE SUR LES GROSSESSES EN MILIEU SCOLAIRE DANS LES REGIONS MARITIME ET SAVANES Bientôt un document de référence dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire au Togo

26 Juin 2019

Des acteurs impliqués dans le programme national de lutte contre les grossesses et mariage précoces sont en concertation le mercredi 26 juin 2019 à Lomé à l’hôtel St Paulos de Lomé. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Dr Abram AGOSSOU, Directeur de la Santé de la Mère et de l’Enfant, représentant le Ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Il était entouré pour la circonstance, de la Chargée de Bureau de UNFPA, du Chef de la Division Santé des Jeunes et Adolescents et du Point Focal Santé en milieu scolaire au Cabinet du Ministère de l’Enseignement Primaire et Secondaire et de la Formation Professionnelle.

Il s’agit pour les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du Programme National de lutte contre les grossesses et mariages, de valider le rapport d’étude sur les grossesses en milieu scolaire dans les régions maritime et savanes. Cette étude est initiée par la Division de la Santé des Jeunes et Adolescents, le ministère des Enseignements Primaire et Secondaire et de la Formation Professionnelle avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population au Togo.

Malgré la forte mobilisation du gouvernement togolais et des Organisations de la Société Civile avec l’appui de plusieurs partenaires, le phénomène des grossesses en milieu scolaire semble prendre de l’ampleur. Entre 2014 et 2017, des données récentes indiquaient 3000 cas de grossesses par année scolaire allant du primaire au secondaire. Le rapport soumis donc à validation ce mercredi devra guider les futures interventions. Il est attendu à l’issue de l’exercice, des amendements pour l’amélioration dudit rapport.

Pour Madame Rose GAKUBA, Chargée de Bureau de UNFPA TOGO, tout en réitérant l’engagement de UNFPA Togo aux côtés du gouvernement et des autres partenaires pour davantage de synergie afin de faire du slogan zéro grossesse en milieu scolaire une réalité au Togo, a souligné que la validation de cette étude, constitue une occasion « de doter le gouvernement et ses partenaires des données fiables pour une meilleure planification des stratégies et actions ».