Publications

Dernières parutions

  • Rapport National de la mise en oeuvre du Plan d'Action de la CIPD + 25
  • Etat des lieux 2017 : Soins Obstétricaux et Néonatals d'Urgence et Surveillance des Décès Maternels et Néonatals et Riposte au Togo
  • Atelier de révision de la carte SONU
  • Célébration de la Journée Internationale de la Sage - Femme
  • Le SNU Togo renforce les capacités de son staff sur l'intégration du Genre dans les politiques de développement
  • UNFPA TOGO en retraite annuelle
Résumé complet
  • Célébration de la Journée Internationale de la Femme 
  • Atelier de production de plans sectoriels d'opérationnalisation de la feuille de route de l'Union Africaine pour l'exploitation du Dividende Démographique
  • Mission de suivi des Comités d'Hommes et Clubs des Mères
  • Atelier de validation du Plan stratégique de lutte contre la Fistule Obstétricale
  • Atelier de formation sur la gestion des intrants SR/VIH et le Système d'Information de Gestion de la Logistique (SIGL)
Résumé complet

Bulletin trimestriel d'information du Bureau Togo de UNFPA (Octobre – Décembre 2017)

Résumé complet

Bulletin trimestriel d'information du Bureau Togo de UNFPA (Octobre – Décembre 2017)

Résumé complet

Bulletin trimestriel d'information du Bureau Togo de UNFPA (Juillet - Septembre 2017)

 

        

Résumé complet

Bulletin trimestriel d'information du Bureau Togo de UNFPA (Avril - Juin 2017).

Résumé complet
Au Togo, l’accessibilité encore limitée des populations, en particulier des femmes, de jeunes fi lles et des enfants à des services SR/
PF/IST/VIH de qualité, sous-tend les indicateurs peu satisfaisants dans ces domaines. Pour adresser ce problème l’UNFPA-Togo,
en partenariat avec la Division de la Santé Familiale, les districts sanitaires et les ONG 3ASC et ATBEF, appuie une initiative de
Clinique Mobile, pour rapprocher des femmes, des jeunes fi lles et des enfants vivant en milieu rural, dans ses zones d’intervention à
des services intégrés SR/PF/IST/VIH de qualité, dans l’optique de l’atteinte des OMD 4 et 5.
Résumé complet
 
En application du Décret présidentiel n°2008/PR du 21 juillet 2008, le Ministère de la Planification, du développement et de l’aménagement du Territoire, à travers la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale (DGSCN), a organisé et réalisé du 06 au 21 novembre 2010 le quatrième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH4). Cette réalisation répond aux préoccupations unanimement exprimées par les partenaires tant nationaux qu’internationaux dans un contexte caractérisé par un déficit criard de données statistiques.
 
Il convient de rappeler que le Togo a eu à réaliser quatre recensements généraux de la population. L’exécution du quatrième recensement a eu lieu environ trois décennies (29 ans) après celle du troisième du 09 au 22 novembre 1981. Le deuxième recensement a été effectué de mars à avril 1970. Quant au premier recensement, il a été réalisé en deux ans, soit de 1958 à 1960.
Résumé complet
La mission fondamentale mais surtout vitale dévolue au Ministère de la Santé et de la Protection Sociale est d’oeuvrer résolument et efficacement à l’amélioration des conditions socio-sanitaires des populations. En conséquence, il est chargé notamment de :
  •  concevoir, appliquer et contrôler la politique nationale de l’Etat en matière de santé publique ;
  • suggérer au gouvernement, au besoin, de concert avec d’autres départements ministériels, les stratégies et programmes d’actions conformes à la politique suscitée.
Les résultats obtenus à travers les différentes activités menées dans ce cadre sont annuellement compilés dans un document intitulé Principaux Indicateurs de Santé. 
Principal outil de décision et de planification pour tous les acteurs qui s’intéressent au secteur de la santé et au bien-être de la population, 
le présent document fournit des informations aussi actuelles que possibles sur la situation sanitaire du Togo en 2014. 
Il s’agit des données opérationnelles sur les programmes et les différents services de santé du pays. 
Il sert également de repère à la politique nationale de santé qui se doit de répondre favorablement aux attentes de la population.
 
Ce document présente les indicateurs traceurs de santé sur la situation sanitaire du Togo au travers de la morbidité, de la mortalité hospitalière, 
de la prévention de la maladie et de la santé de la reproduction.
Les informations proviennent principalement des rapports d’activités des formations sanitaires tant publiques, 
confessionnelles que privées des six régions sanitaires du pays. Les données démographiques et financières proviennent des ministères en charge de la population ou des finances.
Résumé complet
Au Togo, comme ailleurs, 2015 a été une grande opportunité de faire avancer le mandat du Fonds des Nations Unies pour la
Population (UNFPA) dans l’intérêt des populations de ce pays. L’UNFPA a ainsi su porter avec une réelle efficacité, le processus de la CIPD+20 et accompagner la marche vers
l’adoption du Nouvel Agenda de développement mondial post 2015, les Objectifs de Développement Durable (ODD). Ainsi, grâce au plaidoyer et au dialogue politique constamment
menés, nous avons pu encourager et obtenir une participation nationale de qualité à ces processus dont le couronnement fut la participation des plus hautes autorités togolaises
à l’Assemblée Générale des Nations Unies de septembre 2015 à New York qui a vu l’adoption de ces nouveaux Objectifs.
 
Ce dialogue politique de haut niveau impulsé par notre bureau à l’endroit des autorités publiques a également abouti à l’appropriation nationale de la Stratégie Mondiale 2.0 pour la
Santé des Femmes, des Enfants et des Adolescents (SM2.0). Ainsi, le Togo a soumis à bonne date à la Coordination Mondiale
du H4+ sa Note d’Engagements Politiques et Financiers signée par le Premier Ministre en faveur de la Stratégie Mondiale 2.0.
 
Le Bureau est resté focalisé sur l’accès universel à la santé de la reproduction conformément au plan stratégique 2014-2017 de UNFPA en accordant notamment une importance capitale à la promotion de la
Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes (SRAJ) dans le pays. En apportant tout le soutien requis à la partie nationale pour se doter d’un Programme National de Lutte contre les Grossesses et Mariage
des Adolescentes, le chemin fut balisé pour le renforcement de l’offre de services de santé sexuelle et de la reproduction à l’endroit des adolescents et jeunes, notamment à l’école, par la relance des infirmeries scolaires.
Résumé complet

Pages