Actualités

Visite de terrain de S.E. Mme Heather Cameron, Ambassadrice du Canada

6 mars 2019

Dans le cadre de la coopération entre le Canada et le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), le bureau Togo de l’UNFPA a sollicité et obtenu de Mme Heather Cameron, Ambassadrice du Canada, une visite de terrain sur les sites d’intenventions relatives à la Santé Sexuelle des Adolescents et Jeunes notamment, l’infirmerie du lycée d’Agoè à Lomé, le Centre de Conseil et d’Ecoute des Jeunes (CCEJ) de Tabligbo et un site de prestation de la Clinique Mobile à Sika Kondji, une localité de la préfecture de Yoto. Par cette visite de terrain, UNFPA Togo veut créer plus de synergie dans la mise en œuvre des interventions en cours en l’occurrence, celles relatives à la disponibilité des services et soins en santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes (SSRAJ) et mobiliser des ressources techniques et financières additionnelles, y compris les ressources nationales (Etat et secteur privé)  pour combler le gap existant.

 

A l’infirmerie du Lycée d’Agoè, Mme Heather Cameron s’est entretenu avec le Proviseur, M Tangbadja Kokou et les deux infirmières chargées d’offrir les différents services aux jeunes. Les discussions ont porté sur le paquet de services offerts, le comportement des bénéficiaires que sont les élèves, les intrants médicaux utilisés, la relation entre les prestataires de soins et les élèves et le taux de fréquentation des principaux bénéficiaires que sont les élèves et surtout des filles. L’infirmerie offre des conseils individuels et collectifs à travers les sensibilisations dans les classes, conseils sur la prévention des grossesses précoces, la prévention, le dépistage et la prise en charge des IST/VIH et l’adoption des méthodes contraceptives. L’infirmerie fait partie des stratégies développées par le gouvernement togolais avec l’appui de UNFPA Togo, pour lutter contre les grossesses en milieu scolaire et les grossesses précoces en général.

 

A Tabligbo dans la région maritime, Mme l’Ambassadrice et le Représentant Résidant de UNFPA ont visité le Centre de Conseil et d’Ecoute des Jeunes (CCEJ), un espace crée pour les jeunes et appuyé par l’UNFPA, les jeunes scolaires et extrascolaires bénéficient de différents services de conseils, de dépistage des IST/VIH et des séances sensibilisation tant dans les établissements scolaires que dans les centres d’apprentissage ou sur les sites de regroupement des extrascolaires. Les échanges avec l’équipe de gestion de ce centre, ont permis à Mme Heather Cameron de cerner les différentes stratégies utilisées pour mobiliser les jeunes et augmenter la fréquentation de ce centre ainsi que les difficultés de mise en œuvre. Une discussion avec un échantillon de bénéficiaires (apprenties et élèves) a amené la diplomate à appréhender la nécessité de mettre davantage l’accent sur les besoins des jeunes en matière de santé sexuelle et de reproduction en partageant l’exemple de son pays, le Canada qui met au cœur de ses priorités, la question de promotion des droits des femmes et la problématique des grossesses et mariages précoces.

 

A Sika kondji, une autre localité de cette même préfecture, Mme Heather Cameron a visité une clinique mobile en train d’offrir des services de Consultation Prénatale (CPN) aux femmes. Occasion rêvée pour ces femmes de bénéficier gratuitement des services d’échographie, elles étaient donc sorties massivement pour recevoir des conseils, faire les CPN, le dépistage des IST/VIH et recevoir des conseils en planification familiale. Là aussi, Mme l’Ambassadrice a échangé avec l’équipe de prestataires de la clinique mobile pour mieux comprendre le fonctionnement de cette clinique ainsi que les transformations que cette intervention apporte dans la vie de ces populations et surtout des femmes qui sont les principales bénéficiaires de ces services.  Notons qu’une fois par mois, la clinique mobile offre, en dehors des services règlementaires, l’échographie aux femmes qui le désirent. Mme Heather Cameron, a saisi cette occasion pour saluer les efforts déployés par le gouvernement togolais avec l’appui de UNFPA, en matière de santé de reproduction et avant de préciser que « cette visite est une occasion pour moi de présenter l’engagement du Canada en matière de santé reproductive et de le reconnaître comme le plus important de la coopération canadienne dans les pays de l’Afrique de l’ouest dont le Togo ». C’est aussi l’occasion pour elle de « comprendre vos réalités et aussi de célébrer vos réussites et de vous encourager davantage dans vos efforts pour le bien – être des populations togolaises et surtout des femmes et des filles aussi. »