LES SOINS OBSTETRICAUX ET NEO NATALS D’URGENCE AU TOGO Une stratégie inédite qui porte des fruits….

No. de pages: 03

Date de publication: juillet 2019

Auteur: Rita GBODUI

Éditeur: Rita GBODUI

La mortalité maternelle et néonatale demeure un véritable problème de santé publique dans les pays en développement dont le Togo. En dépit des efforts consentis par le Gouvernement togolais et ses partenaires dans le domaine de la santé, la réduction des décès maternels s’impose de nos jours comme un grand défi. En effet, sur la base du ratio de mortalité maternelle de l’EDST 2013-2014 (401 décès pour 100 000 naissances vivantes), il est estimé de nos jours qu’au Togo, au moins 2 femmes meurent chaque jour suite à une grossesse, à l’accouchement ou dans les 42 jours qui suivent. Le destin du nouveau-né est lié à celui de la mère et taux de mortalité néonatale est de 27‰, suivant la même source.

 

Pour réduire la morbidité et la mortalité maternelle et néonatale et garantir de façon durable la santé du couple mère – nouveau-né, d’importantes initiatives ont été prises au plan mondial, continental et régional. Le renforcement des Soins Obstétricaux et Néonatals d’Urgence (SONU) et la Surveillance des décès Maternels, Néonatals et Riposte (SDMNR) font partie de ces initiatives prouvées à haut impact sur l’amélioration de la santé maternelle et néonatale.