Publications

Dernières parutions

Les complications obstétricales sont encore fréquentes dans les pays en développement dont le Togo. La fistule obstétricale (FO) en est l’une des plus invalidantes.
Résultante d’un travail d’accouchement diffi cile ou prolongé, la FO est fréquente chez les femmes souvent jeunes, analphabètes, issues des milieux pauvres
et fréquentant très peu les services de santé. Elle entraîne pour ses victimes des souffrances physiques, psychologiques et sociales
indescriptibles: les femmes restent incontinentes pour le reste de leurs vies si elles ne sont pas réparées et souvent socialement
isolées. Il est impossible à la femme de travailler pour gagner sa vie et de subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, à cause de
la stigmatisation et de la discrimination subies.
Résumé complet

Le plan d’action de la CIPD se fonde sur le défi de réalisation d’un développement équitable et durable. Un des axes de cette réalisation passe par la santé de la reproduction et constitue de ce fait, un pilier de la CIPD au point que l’Assemblée Générale des Nations Unies a approuvé que cet aspect soit une cible additionnelle à l’objectif 5 des OMD « assurer l’accès universel à la Santé Génésique en 2015 ». De nombreux pays s'accordent sur l’approche que la planification de la famille doit être assurée dans le cadre plus vaste de la satisfaction des besoins en matière de soins de santé de reproduction, en particulier ceux des femmes. Dans le cadre de son engagement en faveur des recommandations de la CIPD, le Togo s’est doté d’une politique nationale de la population et d’une stratégie de promotion de la santé de la reproduction et de bien-être des familles. Vingt ans après l’adoption de la CIPD, le tableau indique le niveau d’atteinte des cibles et les efforts à consentir sur période CIPD + 20 et au-delà.

Résumé complet
In Togo, the limited access of populations, especially women, young
girls and children to Reproductive Health (RH), Family Planning,
treatment of sexually transmissible infections (STI) and struggle
against HIV quality services is responsible for the continuously low
indicators in these areas. To remedy the problem, UNFPA Togo, in
partnership with the Department of Family Health, the Health districts
and the NGOs 3ASC and ATBEF, support the initiative of the Mobile
Clinic to bring RH/FP/STI/HIV quality services closer to the women,
the young girls and children living in rural areas in its intervention
areas, with the aim of reaching MDG 4 and 5.
Résumé complet
Au Togo, l’accessibilité encore limitée des populations, en particulier des femmes, de jeunes fi lles et des enfants à des services SR/
PF/IST/VIH de qualité, sous-tend les indicateurs peu satisfaisants dans ces domaines. Pour adresser ce problème l’UNFPA-Togo,
en partenariat avec la Division de la Santé Familiale, les districts sanitaires et les ONG 3ASC et ATBEF, appuie une initiative de
Clinique Mobile, pour rapprocher des femmes, des jeunes fi lles et des enfants vivant en milieu rural, dans ses zones d’intervention à
des services intégrés SR/PF/IST/VIH de qualité, dans l’optique de l’atteinte des OMD 4 et 5.
Résumé complet
Au moment même où nous prenons fonction à la tête du Bureau UNFPA/Togo en qualité de Représentant Résident, nous sommes particulièrement heureux
de noter qu’ici comme ailleurs, 2015 a été une grande opportunité de faire avancer le mandat du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)
dans l’intérêt des populations de ce pays. Notre Bureau a su porter avec une réelle efficacité , le processus de la CIPD+20 couplé avec la marche vers
l’adoption du Nouvel Agenda de développement mondial, les ODD post 2015. Ainsi, grâce au plaidoyer et au dialogue politique constamment menés, nous
avons pu encourager et obtenir une participation nationale de qualité à ces processus dont le couronnement fut la participation des plus hautes autorités
togolaises aux sommets consacrés à l’adoption de ces nouveaux agendas en l’occurrence l’Assemblée Générale des Nations Unies de septembre 2015 à New York.
 
Il est heureux de relever que le Bureau est resté focalisé sur l’accès universel à la santé de la reproduction conformément au plan stratégique 2014-2017 de UNFPA
en accordant notamment une importance capitale à la promotion de la Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes (SRAJ) dans le pays.
En apportant tout le soutien requis à la partie nationale pour se doter d’un Programme National de Lutte contre les Grossesses et Mariage des Adolescentes,
le chemin fut balisé pour le renforcement de l’offre de services de santé sexuelle et de la reproduction à l’endroit des adolescents et jeunes, notamment à l’école,
par la relance des infirmeries scolaires.
 
Résumé complet
Au moment même où nous prenons fonction à la tête du Bureau UNFPA/Togo en qualité de Représentant Résident, nous sommes particulièrement heureux
de noter qu’ici comme ailleurs, 2015 a été une grande opportunité de faire avancer le mandat du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA)
dans l’intérêt des populations de ce pays. Notre Bureau a su porter avec une réelle efficacité , le processus de la CIPD+20 couplé avec la marche vers
l’adoption du Nouvel Agenda de développement mondial, les ODD post 2015. Ainsi, grâce au plaidoyer et au dialogue politique constamment menés, nous
avons pu encourager et obtenir une participation nationale de qualité à ces processus dont le couronnement fut la participation des plus hautes autorités
togolaises aux sommets consacrés à l’adoption de ces nouveaux agendas en l’occurrence l’Assemblée Générale des Nations Unies de septembre 2015 à New York.
 
Il est heureux de relever que le Bureau est resté focalisé sur l’accès universel à la santé de la reproduction conformément au plan stratégique 2014-2017 de UNFPA
en accordant notamment une importance capitale à la promotion de la Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes (SRAJ) dans le pays.
En apportant tout le soutien requis à la partie nationale pour se doter d’un Programme National de Lutte contre les Grossesses et Mariage des Adolescentes,
le chemin fut balisé pour le renforcement de l’offre de services de santé sexuelle et de la reproduction à l’endroit des adolescents et jeunes, notamment à l’école,
par la relance des infirmeries scolaires.
 
Résumé complet
Ce document est une version simplifiée du guide pratique sur
les droits de la fille et de la femme. Il présente dans un langage
facilement accessible les droits essentiels de la fille et de la femme,
contenus dans les conventions internationales et les lois nationales.
Résumé complet
Pour mieux répondre aux besoins des jeunes et des adolescents en matière de santé sexuelle et de la reproduction (SSR), un état des lieux des centres de jeunes et des infirmeries scolaires a été réalisé en terme de disponibilité, de répartition géographique, de fonctionnalité (équipements, matériels, ressources humaines, approvisionnement en médicaments…) et d’utilisation de services par ces jeunes et adolescents bénéficiaires. En outre, l’état des lieux vise à analyser la gestion des services, les besoins en formation et en renforcement des capacités de ces centres de jeunes et infirmeries scolaires.
 
L’étude a été réalisée dans les six régions sanitaires du Togo et comporte un volet quantitatif et un volet qualitatif. Les informations ont été collectées auprès des responsables tant au niveau central que déconcentré des Ministères de la Santé, de l’Education, en charge de la Jeunesse, des partenaires et organisations de la société civile. Les écoles primaires n’ont pas été prises en compte. Les groupes de discussion ont été organisés avec les élèves des établissements secondaires disposant ou non d’infirmeries ainsi que les jeunes fréquentant les centres de jeunes.
Résumé complet

Ce flash infographie procure un aperçu des données au niveau national pour plus de 150 indicateurs portant sur l’ensemble de l’intégration/des liens entre la santé et les droits en matière de sexualité et de reproduction dont notamment : les connections clés ;  un environnement favorable (politique et juridique) ; les systèmes de santé ; la prestation de services intégrés ; les adolescent(e)s et les jeunes et les populations clés. 

Résumé complet

Au Togo, les manifestations marquant la journée mondiale de la population 2016 ont été officiellement lancées le lundi 11 juillet au Centre Communautaire de Bè à Lomé. La cérémonie officielle de lancement a été coprésidée par Koffi Fidèle Kparaki (Représentant du Ministre de la Planification et du Développement) et le Représentant Résident de l'UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la population, M. Saturnin Epié ; en présence du Coordonnateur par intérim du Système des Nations Unies, Dr Lucile IMBOUA et de la Directrice des Etudes de population, Mme Victorine Womitso - Badohoun. Représentants du corps diplomatique, y compris les chefs d’organismes internationaux, du Système des Nations Unies, Directeurs généraux et centraux, chefs traditionnels, responsables religieux, responsable d’Organisation de la Société Civile (OSC), adolescentes et jeunes ont fait le déplacement pour prendre part à cette cérémonie.

Résumé complet

Pages